Dans le soleil du soir, elles jouent les ancolies...

Ancolie, mélancolie

A gauche, c’était une longue rue d’ancolies, toutes les variétés de l’ancolie, les blanches, les roses pâles, les violettes sombres. Emile Zola , La faute de l'Abbé Mouret, 1875

et le bourdon ?

et le bourdon ?

Seront-elles là à mon retour ?

Ancolie, mélancolie

Faut-il s'attacher à son jardin, à son bout de terre au point de ne pas avoir envie d'en sortir, même pour une semaine ?
Le 18h19...
C'était le train du dimanche soir pour rentrer à Paris, l'estomac noué parce qu'il fallait déjà partir.
Mai était le mois le plus beau, iris, roses, douceur de l'air, les oiseaux.
Retrouver les rues sales, le bruit, le bureau.
Rêver d'un tête-à-tête avec son jardin... juste une semaine, s'il vous plait !
Et voilà que c'est en Mai que je le laisse un peu.
Quand cet article sortira , je serai partie en balade, à très bientôt , sois sage

.----------

PS: Léonard de Vinci  a déjà en son temps , dessiné des ancolies, fleurs de la Vierge et de la mélancolie, fleur des fous, Aquilegia, gant de Notre-Dame, Colombine en anglais, bleue en montagne...
Laissez l'ancolie se ressemer seule, elle n'aime ni la contrariété ni les complications ! Ici elle est allée d'elle-même repousser dans le gravier, au potager et dans le fond, du côté du grillage.

Sur ce je vais faire mon sac et je vous embrasse !

 

graine du SOL avec un allium de Gérald...

Ancolie, mélancolie
Retour à l'accueil