Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aquarelle, jardin ... ...et autres rêves

kaki ou plaquemine ?

Catherine Delhom

Un peu de couleur dans un monde de brutes ...

kaki ou plaquemine ?

Plaqueminier (Diospyros kaki)est, dans son acception restreinte, une espèce d' de la famille des Ebénacées arbres  originaire de Chine et cultivé pour son fruit. Il est parfois appelé Figuier caque et plus rarement Plaqueminier kaki.troduit
L'arbre a été introduit en Europe par Joseph Banks (celui des rosiers. Banksia lutea etc...).. en 1768 lors d'un voyage du Capitaine Cook.
 

Le terme kaki a été emprunté au japonais kaki no ki, litt. arbre du kaki.

Plaquemine vient de l' algonquin akimina (1682, Lett. de M. de La Sale) désignant le plaqueminier de Virginie (Diospyros virginiana) en Amérique du Nord

Diospyros vient du grec ancien Διος πυρος (Dioscoride 3, 141), dios « dieu », « Zeus », et pyros, « blé », soit « blé de Zeus ».
 

Extraits de l'Encyclopédie Wikipedia articles consacrés au kaki et au plaqueminier.


 

kaki ou plaquemine ?kaki ou plaquemine ?kaki ou plaquemine ?

Contrairement aux apparences, le nom de la couleur KAKI ne vient pas du fruit  mais de l'adjectif persan « khāki » signifiant « poussière ». D'abord passé en ourdou pour désigner la couleur des uniformes fabriqués en Inde  pour l'armée britannique, ce mot passa en anglais, où il reçut l'orthographe khaki. Le français emprunta ensuite ce terme à l'anglais pour désigner un brun jaunâtre. Il prit aussi l'orthographe, car, pendant les premières années du  19ème siècle l'adjectif français khaki fut écrit conformément à son modèle anglais. Mais, étrangement, l'adjectif finit par perdre son h, ce qui entraîna l'homonymie entre le fruit et la couleur.

(...)
C'est lors de la seconde guerre des Boers de 1899 à 1902 que toutes les troupes portent l'uniforme kaki, tenue rendue nécessaire par le développement de lapoudresans fuméeà base de cordite.

Les troupes coloniales françaises portent le kaki à partir de 1901. Les troupes métropolitaines l'adoptent seulement après la première guerre mondiale en 1921, la transition du bleu horizon au vert armée et au kaki .

Ceci dit le kaki va très bien au teint, essayez donc avec un bel orange vif ou un rouge profond !

fin Octobre chez moi

fin Octobre chez moi

Enfant j'ai été nourrie à la plaquemine en attendant les mandarines. Il faut attendre qu'elle blêtisse (au froid sur l'arbre) pour qu'elle ne soit plus âpre. Elle est bonne à manger quand elle devient luisante.
Les gros hybrides produits maintenant restent orange mat, ils sont consommables sans l'obligatoire passage au froid des plaquemines, mais ils n'ont pas la saveur.

Comme tous les ébéniers, l'arbre peut devenir immense. Il est rustique, j'en ai connu un de plus de 10 mètres dans une vallée alpine. Ses fruits sur fond de premières neiges étaient féériques.
Mais c'était les locataires du dessous qui se régalaient de ses fruits, car il était au milieu d'un grand enclos ... à cochons !
Il apprécie les sols acides, profonds et il n'aime pas la taille....

au Château du Rivau près de Chinon, un jour de Toussaint

au Château du Rivau près de Chinon, un jour de Toussaint

Je vous souhaite un très bon week-end.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

la luciole 06/12/2015 18:39

J'en avais déjà vu quelques uns dans l'Uzège à l'automne,encore couverts de feuilles.Je les découvre ici les branches dénudées, croulant sous les fruits colorés (j'imagine leur beauté dans la neige!)
Une idée m'est venue il y a deux jours en voyant un kaki couvert de fruits : planter une haie vive autour du verger/potager, une haie qui serait couverte de baies et de fruits à la saison froide. Rosiers botaniques, pommiers d'ornement, aubépine...et kakis! Et ça ferait le bonheur des oiseaux en plus du mien.
*des bises, Catherine et un doux dimanche*
Cécile

jeandler 05/12/2015 10:04

Des fruits délicieux, souvent méconnus
régal aussi des étourneaux.

Florence de Jardinsmerveilleux 24/11/2015 22:47

Merci pour ce bel article etymologique illustré par ces toujours aussi fines aquarelles. Bises

Mo 23/11/2015 04:28

Bonjour Catherine,

Merci pour cette documentation!
En tout cas, qu'on dise kaki ou plaqueminier, c'est très bien dessiné!
Bises
Mo

maryse h 21/11/2015 19:54

Très intéressant reportage sur le kaki.D'autant plus que mes enfants viennent d'en offrir un à JL pour son anniversaire.C'est un risque car c'est limite chez nous au nord de la loire, non ? De plus, notre terre est calcaire.Mince, c'est pas bon tout ça.Mais il est planté.Je voulais en parler dans mon prochain article.Je mettrai un lien vers le tien si ça ne te dérange pas. Bon dimanche

Catherine D 21/11/2015 23:54

en limite au nord de la Loire ? non pas vraiment c'est costaud semble-t-il, en revanche à la plantation, il faut mettre pas mal de terre riche... le mien a pas mal végété, en plus il n'aime pas trop le sec...
On se verra ce dimanche peut-être ?

kasimir 21/11/2015 16:26

bravo pour toutes ces précisions à propos de ce mot
oui, ce sont des fruits étranges, quand ils demeurent sur l'arbre après la chute des feuilles,
et sur un fond de neige, ce doit être féerique !
Bon dimanche.

Sylvaine 21/11/2015 16:13

Merci pour toutes ces précisions, j'aime bien les kakis;
Ton aquarelle est très jolie.
Bises

patricia 21/11/2015 15:49

J'adore les kakis, je les ai découvert chez ma belle mère dans l'ariège où elle se régale tous les hivers. Moi je les achète au marché. L'arbre est vraiment joli et cela te donne l'occasion d'une belle aquarelle. Bisous

Catherine Loriot 21/11/2015 11:36

Bon reportage à travers le temps et la botanique
TB WE à toi Catherine
Bisous