Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aquarelle, jardin ... ...et autres rêves

la nuit n'est jamais complète.

Catherine Delhom

J'avais 10 ans.
Mon père était malade. Nous étions convoqués par les édiles.
Les officiels bardés de tricolore, les généraux, un micro. Dans le grand jardin où je cueillais d'autres fois de la couronne de mariée, une jolie spirée blanche.
Ma mère, mon petit frère et moi étions en contrebas du jardin dans "le grand bassin", retenue d'eau devenue stade de foot, nous écoutions près d'un but, adossés à l' un des montants.
Ma mère s'est sentie mal. Trop de monde, trop chaud, elle nous a pris par la main, emmenés plus loin.
Quelques minutes plus tard, une forte explosion.
Une grenade a explosé pas loin de l'endroit où nous étions juste avant.
Des corps, du sang, la peur, mon père dans la rue nous cherchait, tenant à peine sur ses jambes.
Des chrétiens, des juifs, des musulmans.

Les barbares ne font pas le tri, ça les fait marrer.
La nuit dernière la barbarie s'est déchaînée, encore.

la nuit n'est jamais complète.
La nuit n'est jamais complète.
Il y a toujours puisque je le dis,
Puisque je l'affirme,
Au bout du chagrin,
une fenêtre ouverte,
une fenêtre éclairée.
Il y a toujours un rêve qui veille,
désir à combler,
faim à satisfaire,
un cœur généreux,
une main tendue,
une main ouverte,
des yeux attentifs,
une vie : la vie à se partager.

 
Paul Éluard.
 
la nuit n'est jamais complète.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

MO 18/11/2015 10:47

Meme a maurice, on en a entendu parler
....

mère de la mule 16/11/2015 14:21

Je n'ai plus de mot , mais il ne faut pas accepter cet immonde chantage, il faut vivre !

Claude 15/11/2015 15:25

Même si aujourd'hui les manichéens ne manient que haine ...
le temps guérit les douleurs et les querelles, parce qu'on change: on n'est plus la même personne; ni l'offensant, ni l'offensé ne sont plus eux-mêmes (Blaise Pascal).
Voilà notre lumière de demain.

patricia 15/11/2015 14:46

Des souvenirs que personne ne devraient avoir, un traumatisme terrible que tu dois revivre à chaque attentat quelque part dans le monde. Je suis de tout coeur avec toi. Gros bisous

Marie-Claude 15/11/2015 06:43

Un épisode de ta vie que tu n'as jamais pu oublier, comme d'autres se souviendront toujours de ce qu'il ont vécu au Bataclan, indemnes physiquement mais moralement touchés...
La religion doit être amour, compréhension, partage mais jamais violence.


Je ne connaissais pas ce magnifique poème de Paul Eluard, merci de me l'avoir fait découvrir mais, tu sais :
La nuit n'est jamais complète, c'est vrai mais ... quelquefois, on a bien du mal à voir la petite lumière...
Bises
MC

Catherine D 15/11/2015 10:29

Des intérêts autres que religieux dévoient les croyances pour les utiliser à des fins inavouables...Comme nous les croisades en d'autres temps. Le régulier et le séculier.
Il faudra bien rallumer la lumière, non ? J'espère que es gens ne seront pas amnésiques comme je l'ai été un temps.
Bon dimanche Marie-Claude, bises

Emmanuelle 14/11/2015 22:16

Bonsoir Catherine ,je suis une lectrice silencieuse en tant ordinaire et votre blog me passionne ,toute catégorie confondu .
votre article m'interpelle ce soir ,le ciel c'est encore assombri ,votre texte et votre poésie me touche .je suis choquée et impuissante devant cette folie meurtrière comme beaucoup et je voudrais vous joindre une petite poésie pour apaiser votre peine de votre enfance et celle d'aujourd'hui qui vous correspond je trouve de ce que je ressens en suivant votre blog .
Certaines blessures sont tellement profonde qu'elles ne guérissent qu'en essayant de soulager celles des autres .
Jean Cottraux
Bien à vousEmmanuelle

Catherine D 15/11/2015 10:32

Merci de ces mots Emmanuelle. Nos vies sont faites pour vivre avec les autres, depuis toujours... Bon dimanche

Anne-Marie 14/11/2015 20:59

Je ne connaissais pas cet épisode . Quel souvenir douloureux ! On a vécu et vu des choses qui n'étaient pas de notre âge . Bises ma cousine . <3

Catherine D 15/11/2015 10:35

On n'a pas tout dit.
Il y en a d'autres, malheureusement, de ceux qu'on nous a fait taire... A l'époque on ne disait pas ou peu. Nos parents n'imaginaient pas que nous avions des yeux et des oreilles.
Bises ma cousine

Catherine Loriot 14/11/2015 20:59

Une lueur d'espoir dans le choix de ton texte et dans ta vie...
Je te serre fort.

Catherine D 15/11/2015 10:35

Il faut Catherine, il faut ...
Je t'embrasse

Lo Marcy 14/11/2015 20:43

Je n'ai pas de mots...... Mon cœur pleure....

Sylvaine 14/11/2015 17:31

C'était durant la guerre d'Algérie ? Tu as eu beaucoup de chance, ce jour là !
Depuis cette nuit, je suis effarée par tant de haine, de violence, par tous ces morts.
Bisous

Catherine D 14/11/2015 20:20

Oui Sylvaine, j'ai eu de la chance plusieurs fois.
Cette haine, de déferlement de violence et de sang est terrifiant, Aucune religion ne demande ça.
bises à toi

kasimir 14/11/2015 17:11

oui, partageons la vie, goûtons la, protégeons la.

Catherine D 14/11/2015 20:21

On y pense toujours un peu tard, et pourtant !
Bises

catherine 14/11/2015 14:16

lu as eu de la chance à ce moment là, la vie continue, je pense à toutes les victimes et leurs familles, c'est épouvantable..

Catherine D 14/11/2015 20:20

Oui je pense à tous ces gens, j'ai mal pour eux...