La Liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix 1830- Musée du Louvre

La Liberté guidant le peuple, Eugène Delacroix 1830- Musée du Louvre

Vision nouvelle de l’allégorie de la Liberté, c'est une fille du peuple, vivante et fougueuse, qui incarne la révolte et la victoire. Coiffée du bonnet phrygien, les mèches flottant sur la nuque, elle évoque la Révolution de 1789, les sans-culottes et la souveraineté du peuple. Le drapeau, symbole de lutte, faisant un avec son bras droit, se déploie en ondulant vers l’arrière, bleu, blanc, rouge. Du sombre au lumineux, comme une flamme.
La pilosité de son aisselle a été jugée vulgaire, la peau devant être lisse aux yeux des rhétoriciens de la peinture. - See more at: http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=234#sthash.vOgFaapf.dpuf
Vision nouvelle de l’allégorie de la Liberté, c'est une fille du peuple, vivante et fougueuse, qui incarne la révolte et la victoire. Coiffée du bonnet phrygien, les mèches flottant sur la nuque, elle évoque la Révolution de 1789, les sans-culottes et la souveraineté du peuple. Le drapeau, symbole de lutte, faisant un avec son bras droit, se déploie en ondulant vers l’arrière, bleu, blanc, rouge. Du sombre au lumineux, comme une flamme.
La pilosité de son aisselle a été jugée vulgaire, la peau devant être lisse aux yeux des rhétoriciens de la peinture. - See more at: http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=234#sthash.vOgFaapf.dpuf
Vision nouvelle de l’allégorie de la Liberté, c'est une fille du peuple, vivante et fougueuse, qui incarne la révolte et la victoire. Coiffée du bonnet phrygien, les mèches flottant sur la nuque, elle évoque la Révolution de 1789, les sans-culottes et la souveraineté du peuple. Le drapeau, symbole de lutte, faisant un avec son bras droit, se déploie en ondulant vers l’arrière, bleu, blanc, rouge. Du sombre au lumineux, comme une flamme.
La pilosité de son aisselle a été jugée vulgaire, la peau devant être lisse aux yeux des rhétoriciens de la peinture. - See more at: http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=234#sthash.a9Yxq1WO.dpuf

Fiche RMN sur le tableau ici
L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830 à Paris, ou Les Trois Glorieuses, a été provoquée par la mise en cause de droits par Charles X.
Une femme qui manifeste ... déjà une Femen. C'est une image, certes. Mais la Liberté est une femme.

Depuis, l'eau a coulé sous les ponts, et les femmes ont obtenu des droits: voter, disposer de leur corps, travailler sans l'autorisation d'un homme, porter leur nom personnel, ouvrir un compte en banque.

Vision nouvelle de l’allégorie de la Liberté, c'est une fille du peuple, vivante et fougueuse, qui incarne la révolte et la victoire. Coiffée du bonnet phrygien, les mèches flottant sur la nuque, elle évoque la Révolution de 1789, les sans-culottes et la souveraineté du peuple. Le drapeau, symbole de lutte, faisant un avec son bras droit, se déploie en ondulant vers l’arrière, bleu, blanc, rouge. Du sombre au lumineux, comme une flamme.
La pilosité de son aisselle a été jugée vulgaire, la peau devant être lisse aux yeux des rhétoriciens de la peinture. - See more at: http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=234#sthash.a9Yxq1WO.dpuf
Droit de vote , Avril 1936

Droit de vote , Avril 1936

ndlr ironie, cet article est le 343 ème de mon blog !

la Liberté guidant le peuple

Elle défend avec courage et détermination la loi du 17 janvier 1975 relative à l'interruption volontaire de grossesse. La loi Veil, est une loi encadrant une dépénalisation de l'avortement en France.

Lors de son discours devant les députés, Simone Veil, Ministre de la Santé a déclaré :

« Je le dis avec toute ma conviction : l'avortement doit rester l'exception, l'ultime recours pour des situations sans issue. Mais comment le tolérer sans qu'il perde ce caractère d'exception, sans que la société paraisse l'encourager ? Je voudrais tout d'abord vous faire partager une conviction de femme - Je m'excuse de le faire devant cette Assemblée presque exclusivement composée d'hommes : aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l'avortement. Il suffit d'écouter les femmes. "

 

Ironie de l'Histoire, ce sont des femmes qui voudraient remettre en cause les avancées des femmes, le droit à l'avortement, ne plus aider les plannings familiaux qui reçoivent d'ailleurs beaucoup de garçons, inciter les femmes à ne pas travailler....

Allez voter !

Pierre Kroll

Pierre Kroll

Retour à l'accueil