bonne fête Mammie !

Je ne suis pas matinale.
Le 6   Mars 2006 à 6h15 il fait froid, il gèle. - 6° .

Quelque chose me réveille en sursaut, pourtant pas un bruit...

J’enfile un peignoir, prends une lampe de poche, et vais jeter un œil  dans l’ancienne écurie où Sissi la vieille poneyte noire, pleine, a été mise à l’abri parce qu’elle peine au pré.

J’ouvre le volet du haut et j’écoute.... pas un bruit, je vais refermer.

Mais prise d’un doute, je dirige la lampe vers le sol. Et je vois deux petits sabots qui sortent de la poneyte... Je prends mes jambes à mon cou et file réveiller ma fille.

Il fait trop froid, on met toutes les serviettes de la maison sur un radiateur... on passera la matinée à réchauffer le petit, qui ne tête pas sa mère. Elle n’a pas la force de s’occuper le lui.

A la pharmacie, acheter un biberon, un tire-lait, traire la mère, pas facile... “Fouiller”* le bébé... Il se met debout, tout branlant, on dirait qu’il a deux pattes arrière du même côté. Il n’est pas tellement plus grand que Jasmin, notre fox.

Le vétérinaire passe dans l’après-midi, n’est pas sûr de sa survie, il donne 24 heures. Rien à faire que d’attendre, traire Sissi, on y arrive mal. Ses mamelles s'engorgent.

Le 6 Mars 2006 au soir épuisées on va écouter à la porte de l’écurie, il fait nuit,  toujours froid. Et on entend un bruit, “slurps, slurps, slurps...” OUF  il tête sa mère. 

On repart sans bruit. Sissi, on te passe le relai , félicitations !  tu as un beau bébé, mais le dernier, hein, pas de blagues ?


*ie: lui mettre le doigt ou plus  dans le derrière pour retirer ses 1ères crottes bloquées...c'est téter le colostrum de la mère qui déclenche la chose, normalement.

bonne fête Mammie !
bonne fête Mammie !bonne fête Mammie !bonne fête Mammie !

Smarties et sa mère sont restés 2 mois ensemble dans notre petit jardin, galopant dans les débuts de plate-bandes, venant à la porte demander des câlins. Les poneys aiment qu’on leur gratouille le haut de la queue, Smarties posait ses fesses sur mes genoux quand je m’asseyais sur le banc.

Quand il me voyait gratter la terre, il prenait son élan et hop, sautait les barrières anti-poney pour venir me tenir compagnie. Adieu tulipes, jonquilles, hellébores, rosiers...

2 poneys dans un petit jardin c’est une aventure, surtout quand petit Smarties galope de joie. Quand ils sont repartis j’ai pleuré. Smarties va bien, il a 10 ans. Il est noir comme sa mère, maintenant.

Il est né le lendemain de l'anniversaire  de sa nouvelle maîtresse, Aurélie. C'est bizarre les dates. Bon anniversaire à vous deux.

Il est né aussi le jour de l' anniversaire de Laurent, mon mari, qui était encore là.

et           Bonne fête Mammie !

Retour à l'accueil