Les Jardins de Berville : une découverte extraordinaire.

   Au sud de la forêt de Fontainebleau, à 45 km de Pithiviers où j'étais samedi (dans le jardin d'André Eve),  les jardins de Berville que je ne connaissais pas, où j'avais envie d'aller voir les couleurs d'automne...

D'autant plus que venaient aussi avec leurs plantes: le pape du Viburnum, Maurice Laurent, et une producteur de graminées du Nord, Eric Lagun Bouchet, L'Autre Jardin
que je ne connaissais que de nom pour une visite conférence.

J'avais bien pensé revenir avec un viburnum et 2 ou 3 graminées.
Mais j'ai craqué ! beaucoup craqué... on y reviendra...

 

Les Jardins de Berville : une découverte extraordinaire.

La propriétaire, France Jobert , jardinière talentueuse et sympathique prévoit sur papier ce qu'elle va planter, elle aussi sans une armada de jardiniers, elle étudie les besoins des plantes, des arbres, leurs couleurs, la floraisons des rosiers chosis avec les conseils d'André Eve : beaucoup de rosiers botaniques (visite à refaire au printemps , sans faute !)

Elle expérimente aussi des méthodes de cultures saines pour ses légumes sur buttes, paillis, et l'agroforesterie pour assurer son autonomie alimentaire.

C'est réussi: quelle énergie !

Nota : vous pouvez voir toutes les photos en grand en cliquant dessus, pour revenir, appuyez sur la touche echep de votre clavier

Dès l'entrée, c'est beau, l'accueil, l'allée des zelkovas, les toits...
Dès l'entrée, c'est beau, l'accueil, l'allée des zelkovas, les toits...Dès l'entrée, c'est beau, l'accueil, l'allée des zelkovas, les toits...
Dès l'entrée, c'est beau, l'accueil, l'allée des zelkovas, les toits...

Dès l'entrée, c'est beau, l'accueil, l'allée des zelkovas, les toits...

De l'eau, de l'eau... on est tout près du Loing qui est d'ailleurs sorti de son lit début juin .
De l'eau, de l'eau... on est tout près du Loing qui est d'ailleurs sorti de son lit début juin .De l'eau, de l'eau... on est tout près du Loing qui est d'ailleurs sorti de son lit début juin .
De l'eau, de l'eau... on est tout près du Loing qui est d'ailleurs sorti de son lit début juin .De l'eau, de l'eau... on est tout près du Loing qui est d'ailleurs sorti de son lit début juin .De l'eau, de l'eau... on est tout près du Loing qui est d'ailleurs sorti de son lit début juin .

De l'eau, de l'eau... on est tout près du Loing qui est d'ailleurs sorti de son lit début juin .

Et des couleurs, de la beauté à tomber amoureux (au pluriel) de l'automne...
Et des couleurs, de la beauté à tomber amoureux (au pluriel) de l'automne...Et des couleurs, de la beauté à tomber amoureux (au pluriel) de l'automne...Et des couleurs, de la beauté à tomber amoureux (au pluriel) de l'automne...
Et des couleurs, de la beauté à tomber amoureux (au pluriel) de l'automne...Et des couleurs, de la beauté à tomber amoureux (au pluriel) de l'automne...
Et des couleurs, de la beauté à tomber amoureux (au pluriel) de l'automne...Et des couleurs, de la beauté à tomber amoureux (au pluriel) de l'automne...

Et des couleurs, de la beauté à tomber amoureux (au pluriel) de l'automne...

Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.
Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.

Côté potager où les fleurs accompagnent les légumes.

Un sous-bois où les érables sont très présents, avec une variété botanique extraordinairequi abrite une belle collection d'hellébores pour la fin de l'hiver
Un sous-bois où les érables sont très présents, avec une variété botanique extraordinairequi abrite une belle collection d'hellébores pour la fin de l'hiverUn sous-bois où les érables sont très présents, avec une variété botanique extraordinairequi abrite une belle collection d'hellébores pour la fin de l'hiver
Un sous-bois où les érables sont très présents, avec une variété botanique extraordinairequi abrite une belle collection d'hellébores pour la fin de l'hiverUn sous-bois où les érables sont très présents, avec une variété botanique extraordinairequi abrite une belle collection d'hellébores pour la fin de l'hiver
Un sous-bois où les érables sont très présents, avec une variété botanique extraordinairequi abrite une belle collection d'hellébores pour la fin de l'hiverUn sous-bois où les érables sont très présents, avec une variété botanique extraordinairequi abrite une belle collection d'hellébores pour la fin de l'hiverUn sous-bois où les érables sont très présents, avec une variété botanique extraordinairequi abrite une belle collection d'hellébores pour la fin de l'hiver

Un sous-bois où les érables sont très présents, avec une variété botanique extraordinairequi abrite une belle collection d'hellébores pour la fin de l'hiver

Des moments précieux où la beauté remplit les yeux, mais aussi le coeur, à l'amitié des gens rencontrés rend heureux, où les gâteaux de France Jobert nourrissent aussi le visiteur, mais aussi ceux des amies virtuelles qui sont délicieux !
Des moments précieux où la beauté remplit les yeux, mais aussi le coeur, à l'amitié des gens rencontrés rend heureux, où les gâteaux de France Jobert nourrissent aussi le visiteur, mais aussi ceux des amies virtuelles qui sont délicieux !

Des moments précieux où la beauté remplit les yeux, mais aussi le coeur, à l'amitié des gens rencontrés rend heureux, où les gâteaux de France Jobert nourrissent aussi le visiteur, mais aussi ceux des amies virtuelles qui sont délicieux !

Les Jardins de Berville : une découverte extraordinaire.

J'étais ravie de revoir Momo et Lise, et de rencontrer tout plein d'amis virtuels ou pas, l'ambiance conviviale était au rendez-vous ! Vraiment c'éait chouette...


Maintenant, il va falloir songer à planter ce qui a frappé mon imagination, "quelques" viburnum et "quelques" graminées...
 

Merci France Jobert pour cette fabuleuse journée, je conseille à tous les amateurs de jardin cette leçon d'optimisme chez vous, et merci à vos amis présents pour leur accueil souriant .

 

Et le très beau numéro dernier de la revue de l'Art des Jardins qui consacre un très bel article à ce jardin, avec de très belles photos. Je suis abonnée à cette revue !

Retour à l'accueil