Un brin de nostalgie, une bonne dose d'émerveillement, contemplation des feuilles qui tombent. Ces jours-ci sont partagés entre les beaux jardins à voir vite, pendant l'embrasement des feuillages, particulier cette année, le défrichage d'un bout du jardin qui s'était laissé envahir, les projets de nouvelles plantations sans trop d'entretien...

Heureusement, il va pleuvoir peut-être, pour reposer le dos meurtri, ranger la maison, coudre, peindre. les premières flambées le soir .

Bon week-end !

Lumières d'automne dans mon jardin
Lumières d'automne dans mon jardin
Lumières d'automne dans mon jardin
Lumières d'automne dans mon jardin
Lumières d'automne dans mon jardin
Lumières d'automne dans mon jardin
(...)
Que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles qu’on foule
Un train qui roule
La vie s’écoule
 
Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913
Retour à l'accueil