Nous avions trouvé refuge chez Monsieur Quenin qui louait à ma grand'mère une chambre dans son petit appartement, un meublé.
Il avait débarrassé le bric-à-brac d'une chambre inutilisée et le matelas était en noyeaux de pêches. un matelas pour trois.
Dans la petite cuisine Grand'mère m'a appris à passer l'éponge sur une table en formica, en regardant à l'horizontale et à contrejour s'il n'y avait pas de traces. Grand'mère avait toujours aux oreilles des petites perles, et aux ongles du vernis rose nacré.
Gaëtan nous rassurait avec sa voix douce ses yeux clairs et ses cheveux blancs.
Je l'aurais bien vu dans une mercerie à compter les boutons, et dans une quincaillerie à ranger les boulons par taille.
Nous allions parfois sur la Promenade des Anglais, rêver à des jours meilleurs où nous irions en vacances dans un de ces beaux hôtels.
Puis nous sommes partis, ailleurs.

Mon coeur est un peu à Nice aujourd'hui.

Retour à l'accueil