nous voulons des coquelicots
cliché C.Delhom

Stop pesticides !

Je me souviens de mon père, qui traitait vaguement à la bouillie bordelaise ses vignes et ses orangers, et le reste, pas du tout.
Il faisait aussi du blé dur. Ses vignes qui produisaient du vin "de Tlemcen", sans doute un cépage corsé car le vin titrait 14° et le raisin était foulé aux pieds à la cave coopérative. Le rideau à publicité du cinéma de la ville affichait "le roi boit... du vin de Tlemcen".

Les oranges avaient parfois sur la peau des petits points noirs, provoqués par des piqûres d'un insecte (mouche ou guêpe) mais cela n'affectait pas l'intérieur des fruits, et dans à peu près tous les arbres il y avait des pièges en verre continant un sirop.
Je me souviens qu'il ait parlé de produits miracles qui allaient révolutionner les culture et étaient un grand progrès.
A 38 ans mon père est tombé malade,  une maladie qu'il a trainée une trentaine d'années, à laquelle ces produits agricoles n'étaient certainement pas étrangers.
Alors , bien que je comprenne les doutes et les soucis du monde agricole, je préfère des coquelicots.

Et j'ai signé la pétition :
au 8/11,   337.000 personnes ont déjà signé.
 

Retour à l'accueil