C'est incompréhensible...


Prenez une maison bretonne, de la campagne autour.
Passez des années, votre argent et votre vie pour y faire un jardin.
Recevez du public, le jardin a été labellisé....

Plusieurs options étaient étudiées pour faire une 4 voies, et le préfet signe pour celle qui n'était pourtant pas l'option réclamée par les élus de Mur-de-Bretagne.

Le jardin du Botrain de mon amie Marie Defaysse et son mari Gérard récemment décédé, passerait de 2ha à 1000 ou 1500 m2. La pire situation, car on ne les indemniserait pas pour la perte de leur maison, devenue invendable, on massacrerait le jardin, et on ferait disparaitre un haut-lieu du tourisme jardinier.

De mes études d'urbanisme et de mon expérience, tant dans la distibution que dans la formation en urbanisme , j'ai retenu que la puissance publique et les gros intérêts privés n'avaient que faire de la nature, de la vie des gens, et de la beauté des choses. Que l'expropriation par l'Etat, parfois nécessaire avait ses limites.  Et qu'il fallait parfois se révolter pour ne pas en crever.

Je vous remercie de signer la pétition que ses proches et ses amis viennent de lancer
pour aider Marie Defaysse et son beau jardin du Botrain à se défendre !

NB UN BUG FAIT APPARAITRE  UNE PHRASE EN ESPAGOL, CE N'EST PAS GRAVE ....

 

Ci-après,
Reportage dans "MON JARDIN & MA MAISON" de mars 2016
Photographies de Philippe Perdereau et texte d'Alexandre Bourgeois.

Sauvez les Jardins du Botrain !
Sauvez les Jardins du Botrain !Sauvez les Jardins du Botrain !
Sauvez les Jardins du Botrain !Sauvez les Jardins du Botrain !
Sauvez les Jardins du Botrain !Sauvez les Jardins du Botrain !

Parmi les éléments d'importance du Jardin du Botrain, il y a un rucher du début du 18ème siècle qui est le plus grand et le plus ancien de Bretagne, en cours de classement à la DRAC

Rucher début 18ème s. cliché M.Rolland


Emprise du projet sur le jardin

en rose l'emprise de l'expropriation, on aperçoit le tracé des voies futures. Il y a à l'évidence une erreur de anomalie dans le tracé

 

Retour à l'accueil