Les Îles font rêver même si y aller devient trop facile. Pour Belle-Ile il faut prendre un bateau, et si l'on amène sa voiture, il faut réserver, c'est déjà la grande aventure, sauf qu'il n'y a pas de frontière.
Sarah Bernardt au siècle dernier a fait comme nous, car-ferry en moins, et l' on comprend son attrait pour la Pointe de Poulains où elle a passé ses étés pendant 29 ans.

très calme, là...
le fort de Sarah Bernardt. (Une grande villa qu'elle occupait a été détruite pendant la guerre)
les touristes de maintenant sont plutôt habillés de shorts, t-shirts et casquettes

Le paysage de Belle-Ile est protégé et c'est tant mieux, pourvu que ça dure.
 

Il est étonnant d'apprendre que l'on y a installé 78 familles d'Acadiens qui ont refusé la domination anglaise au Canada et ont été rapatriés après le traité de Paris en 1763, où la France a cédé ses possessions au Canada à l'Angleterre en échange de Belle-Île...
On leur a octroyé quelques terres sur l'île. en les dispersant, eux qui voulaient être regroupés en un village.
https://www.ledevoir.com/societe/415508/vents-de-mer-et-d-histoire-les-acadiens-de-belle-ile-en-mer

On y entend , on y sent, on y voit un air d'ailleurs.


allez hop, on rentre, mais on reviendra

 

Belle-Ile-en-Mer 
Marie-Galante 
Saint-Vincent 
Loin Singapour 
Seymour Ceylan 
Vous c'est l'océan 
Qui vous sépare 
Et vous laisse à part 
Moi des souvenirs d'enfance 
En France  Violence 
Manque d'indulgence 
Par les différences que j'ai 
Café  Léger  Au lait mélangé 
Séparé petit enfant 
Tout comme vous 
....

 

Retour à l'accueil