Déjà avant-hier, je l'ai aperçu, brièvement...

Il est venu voir ses copains piafs revenus aux mangeoires, que je fournis en graines de tournesol depuis septembre. Sur la table de jardin, il y avait aussi quelques noix sèches, des noisettes et quelques cacahuètes dans leur coque, qui ont vite disparu.

Depuis plus de 20 ans, c'est la 1ère fois que je le vois (lui ou quelqu'un des siens) qui joue dans les hauteurs, passe de l'érable au Malus coccinella (je crois qu'il a ramassé une mini pomme), de là,  sur la pergola, ensuite la haie de fond et le gros noisetier pourpre. Il est venu jusque dans le cognassier qui sert de parasol et de porte-mangeoires, il a fait un tour au potager  qui est le miroir de la salle de bains et zou, et il est reparti.

Et il a fait notre journée, je dis bien "IL" parce que à l'évidence, c'est monsieur écureuil !

regardez son attitude de repos mains sur la poitrine, il vient de se recoiffer la tête et la queue...

et regardez ses pieds aux longues phalanges, et aux grands ongles

sait-il lire le panneau que j'ai reçu avant mon "plongeon" il y a pile un mois, pas encore posé du coup ?

Portez vous bien, prenez soin de vous et de nos amis à poils, à plumes, à écailles...

je vous joins un petit cartoon

BON DIMANCHE !

"L’Écureuil roux est diurne, contrairement à la plupart des rongeurs, et comme la grande majorité des écureuils arboricoles. Il est actif du lever du jour au coucher du soleil. Son rythme d’activité est variable selon les périodes de l’année, avec un pic principal en fin de matinée en hiver, et deux pics aux autres saisons, un à l'aube et un avant le coucher du soleil. Ces pics sont plus prononcés en été, saison durant laquelle il est peu actif en milieu de journée, rejoignant son nid, ou somnolant sur la branche d’un arbre.

En hiver, il ne présente pas de phase d’hibernation contrairement à la Marmotte des Alpes et au Tamia de Sibérie, deux sciuridés trouvant refuge dans un terrier. Toutefois, il réduit son activité par vent violent, en cas de fortes pluies, ou de températures basses

Son activité est associée principalement à la recherche de nourriture, à la construction des nids, à la constitution de réserves, et à la reproduction. Les mâles en particulier consacrent une partie de leur temps à parcourir leur domaine vital, de manière à connaître le statut reproducteur des femelles, afin de pouvoir les féconder durant la courte période où elles seront réceptives. Après la mise-bas, une part importante de l’activité des femelles sera consacrée au soin des jeunes dans le nid."

extrait de la doc. du Museum National d'Histoire Naturelle sur l'écureuil : https://ecureuils.mnhn.fr/ecureuil-roux/biologie-et-ecologie/comportement

Retour à l'accueil