Ça  (alt 128 pour le Ç) y est , on y va tout droit, c'est Noël d'ici peu... J'ai toujours adoré cette fête.
Quand j'étais enfant en Algérie,on n'avait pas de sapin, mais des pins -ou un cyprès de la ferme- auxquels on accrochait boules, guirlandes et bougies fixées sur des pinces... On les surveillait comme du lait sur le feu au cas où.
On n'allumait les bougies que le soir de Noël.

La crèche de santons de ma mère est restée là-bas, mais elle l'a reconstituée peu à peu avec des santons plus petits en terre cuite de la maison "Roger Jouve" à Luynes

Et j'en ai hérité de son vivant, car elle ne voulait plus la sortir...

Le seul Noël où je n'avais prévu aucune décoration il y a 23 ans a été un Noël d'encre, et encore pour ceux qui restent, suis-je allée acheter en vitesse un sapin chez le 1er fleuriste venu, vite le décorer dans la journée, vite acheter quelques bricoles pour ne pas passer le 24 au soir dans le noir. Depuis, je ne manque pas de respecter la tradition en pensant à mes ancêtres provençaux, alsaciens et autres, et à ceux qui manquent, sans états d'âme.
Ce week-end j'ai tout préparé...

Sur le buffet...
Le petit Jésus est déjà là, entorse au calendrier...
... les villageois aussi !

 

Il manque quelques décorations , non ?

Tous les objets sont anciens, et viennent soit de brocante, soit des grand-mères de mon mari et les miennes, le surtout d'étagère a été brodé par une grand-tante espagnole... les bougies viennent de chez mon fournisseur de miel, les frères Souvent à Mesland, Rucher de la Dodinière (ils ont 2 ruchettes devant chez moi).
Je nous souhaite un Avent paisible et un Noël chaleureux, et je vous embrasse.

Et si vous êtes seul.e.s, adoptez une personne dans le même cas, ou un chat, un chien ...la SPA déborde !
 

BOUTIQUE CARTES IMPRIMÉES ICI

Retour à l'accueil