Et quel printemps ! en avance, ou pas...
La dernière fois (il y a un énorme mois) que j'ai écrit dans ce blog, il y avait des projets en cours, une expo de patchwork, un troc plantes à organiser, et puis plouf ! à l'eau...

Les gens qui ont une maison à la campagne ne sont pas trop à plaindre, le confinement est plutôt un alibi pour rester au jardin quand il fait beau, desherber sans complexes, passer l'aspirateur sans se presser, faire une liste de choses à faire : ranger les étagères de l'arrière-cuisine, jeter les objets qui encombrent, s'occuper de soi et de ceux qu'on aime. Avancer ce qui est en retard, et repousser cette affreuse chose qui voudrait nous embêter.
Ce matin j'ai fait un tour dehors avec appareil photo...

Avant de passer la tondeuse sous la pergola, c'est dommage... mais j'en ai laissé !

Je vous ai mis de côté du blanc :

Le laurier-palme embaume, les abeilles voisines l'ont repéré
Le cognassier blanc Chaenomeles speciosa"Kinshiden" commence à bien se débrouiller
Les Nivéoles (d'été ?) ou Leucojum tiennent compagnie aux Hellébores qui grainent
Narcisses Thalia (créés avant 1916) ou larmes d'ange
et ces jolies tulipes qui se marient avec les coucous, nombreux ici
Tulipe "Exotic Emperor"... je pense.

Portez-vous bien ! Soyez patients et patientes, pour ne pas devenir des patients...
Comme le suggère Isabelle GD de Jardinement Vôtre, qui a eu fait la une deDétente Jardin de Mars Avril

S'EN SORTIR SANS SORTIR
 


 

Retour à l'accueil