Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aquarelle, jardin ... ...et autres rêves

j'ai acheté un sapin...

Catherine D

avant noel 089

Dehors sous la bruine, il attend sagement dans son filet d’avoir trop chaud, d’avoir des boules, d’amuser les chattes, de perdre ses plumes sur la petite crèche. Un Nordmann à 24.95 €.
J’en ai rêvé.

A l’école je dessinais avec application une superposition de triangles, qu’il fallait colorier en vert pétaradant, et  au bout de chaque branche des  boules de toutes les couleurs.
J’étais enfant de l’autre côté de la mer, là où les sapins ne poussent pas. Il y avait des pins, des genévriers, des cyprès,  mais pas de sapins. 

Mon père rapportait de la ferme une tête de cyprès longiligne, il touchait le plafond du salon. Il était beau une fois décoré. Ma mère avait commandé dès l’automne quelques décorations  qui venaient « de France », en verre soufflé, fragiles. Elle prenait des risques en plaçant des bougies fixées sur pinces dans la ramure de l’arbre. Notre déception de ne pas avoir de vrai sapin était vite oubliée quand l’arbre était éclairé, le soir avant notre coucher, et nous écoutions avec  ferveur  André Clavaux  et Tania Constantine chanter Noël. Nous attendions le traineau, les clochettes, les rennes, nos jouets et la neige qui , elle, ne viendrait pas, ou peu.

Plus tard je suis allée vivre à la montagne, il y faisait neigeux et froid,  je skiais au milieu des sapins et j’ai  rêvé de cyprès et de leur parfum si particulier.

Devenue maman j’ai renoncé assez vite au sapin qui perdait ses aiguilles sur la moquette et bouchait l’aspirateur. Un synthétique ferait l’affaire. Il fallait déplier ses branches de métal recouvert d’aiguilles en plastique,  y accrocher les guirlandes, les boules et les sujets, et Noël passé, replier ses ailes et le remettre dans son carton direction la cave de l’immeuble. Il est devenu très  moche, et j’ai racheté des épiceas, des décorations et des aspirateurs. Parfum de sapin, jouets, chansons de Noël, paquets cadeaux et bolduc.

Une fois j’ai tenté l’arbre à replanter à la campagne : un cèdre aux aiguilles bleutées. Mes enfants ont hurlé, quoi ? il ne ressemble à rien ton sapin, il est petit -tout moche… Il mesure bien 10 mètres de haut maintenant.

Une année, nous devions passer Noël chez ma mère dans les Alpes, nous décorerions un sapin chez elle. Donc pas de sapin chez nous, pas de préparatifs dès l’Avent, j’étais occupée par une exposition.

Paris était gris.
Je suis partie.

Et nos vies ont pris un tour que je ne souhaite à personne.

Je suis rentrée à Paris aussitôt. 

L’une des premières choses que j’aie faite a été d’aller chez le fleuriste incrédule, acheter un sapin, n’importe lequel, de récupérer les boules et guirlandes à la cave, le décorer, préparer un petit dîner.
Peut-on manger du foie gras quand on ne sait plus si on a encore une âme ? Oui.

Depuis, je prépare chaque année un arbre de Noël. Il a été rouge et vert. Ou blanc. Même noir, c’est chic a dit ma fille. Mwouais.

Cette année le sapin sera blanc et argenté.
Et je vais faire la crèche, des santons que ma mère m’a légués.
Demain.
avant noel 085

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Mo 15/12/2014 20:47

Nous, on n'en fait plus de sapin rien que pour nous deux : sans enfants et plus de parents...
Bises,
Mo

Cricri du 37 15/12/2014 14:20

Oui, moi aussi je les ai connus ces moments qu'on ne souhaite à personne...

Dur...................vraiment!!

Mais l'enfant en moi est revenu heureux de vivre encore la Joie, le Rêve de Noël et c'est avec Bonheur que je pare mon Nordamnn de ses plus beaux habits pour continuer et revivre un peu chaque
année avec délice cet "Esprit de Noël" qui demeure en mon ♥...

Merci, Cricri de Vouvray

sophie 14/12/2014 21:20

Un très beau texte Catherine. Un sapin, c'est l'amour de la vie même si la nature semble morte.

Patricia 13/12/2014 14:56

Il y a des mots qui veulent tout dire, les tiens me touchent. Je peux ressentir toute la détresse qui a été la tienne à certains moments de ta vie "que tu ne souhaites à personne". Tu as gardé le
meilleur pour faire revivre l'esprit Noël chaque année dans ton coeur et celui de tes proches quoi qu'il arrive et c'est merveilleux. La vie apporte son lot de souffrance mais il faut savoir
avancer et c'est ce que tu as fait. Ton texte est très beau et vaut bien n'importe quel conte car il est vrai. Merci de nous faire partager cela. Bisous

Thib 13/12/2014 10:05

merci pour ce très beau texte, Catherine !

marie-josé 13/12/2014 09:20

Ce récit me touche au plus profond de mon être... nous avons connu ce que l'on peut vivre de plus douloureux...J'admire ton courage et ta volonté, te lire me rassure et m'apaise, merci aussi pour
tes jolies aquarelles, marie-josé

kass 13/12/2014 09:08

c'est un récit magnifique que tu nous offres là !
il nous fait entrer chez toi comme un tout proche
on se sent bien au chaud, bien comme chez nous
et c'est merveilleusement agréable.
Merci Catherine, je t'embrasse.

catherine Loriot 13/12/2014 09:00

Catherine
Ce matin, tu me tires les larmes...
Poésies, la tienne et celle de Noël.
Je t'embrasse

Marie 13/12/2014 08:36

Beaucoup d'émotion... Noël est associé pour toi à de grandes joies mais aussi à la plus grande douleur. Et avec cette douleur en toi, tu es restée si vivante. Tout en pudeur et en délicatesse, tu
nous racontes ... Sage et forte Catherine, merci !

Sylvaine 13/12/2014 08:13

Un magnifique article émouvant, touchant, teinté de mélancolie mais aussi d'énergie, d'espoir, merci Catherine :)
Enfant, je vivais à la campagne où mon père était médecin, dans l'Yonne, tout près de la sombre forêt d'Othe et durant l'Avent, les bûcherons coupaient pour leur docteur un magnifique sapin qui
mesurait ... je ne sais pas, la maison était une ancienne grange et le plafond était très haut. C'était dans les années 60 depuis, les sapins ont rétréci.
Bises et très bon week-end, j'ai fait la crèche hier et je décore le sapin aujourd'hui.

Agnès 12/12/2014 21:23

Toujours tout en délicatesse, en subtiles évocations, en fait toute une vie pleine d'émotions .......

Malo 12/12/2014 21:10

Un texte touchant, très émouvant...

Marinou 12/12/2014 20:41

J'aime ce billet chargé d'émotion. Merci pour ce partage empli de souvenirs tendres et douloureux. Je t'embrasse. Marinou