Il ne vit pas que dans une loge de gardien parisien, mais aussi sous un tas de bois à la campagne.
On passe près de lui sans le voir, il attend d'être seul dans le noir pour bouger. Il part alors chercher à manger,
Il ou Elle, et puis il lui arrive je ne sais quoi, ses petits restent dans le bois et l'attendent,
 ils n'y tiennent plus, leur ventre gargouille, ils sortent, tournent en rond sur la route, affolés.
Le plus costaud marche dans les feuilles sèches, on n'entend que lui dans la nuit.
 Il sera une proie facile pour les voyous d'ici.
Petites châtaignes pleines de vie, mais si fragiles, vous ne pesez  même pas 100 grammes!
 Il parait que je dois vous garder au chaud jusqu'au printemps,
je n'ai pas fini ...
il y en avait un 4ème (40 gr., trop faible, il n'a pas survécu)

que faire?
si vous faites brûler un tas de bois ou de feuilles
surtout, retournez-le avant de craquer l'allumette, il y a peut-être une famille en dessous !

si vous croisez un gros hérisson la nuit, ne le capturez pas pour votre jardin,
 c'est peut-être une maman que des petits attendent au nid, ils risquent de mourir sans elle.

et  de grâce, arrêtez les granulés anti-limaces, il en existent de "bio" inoffensifs  en principe...


si comme moi vous trouvez des petits tout seuls, l'air perdu..
vous pourrez les nourir avec de la paté pour chats et du cat-milk
mais c'est du boulot!


merci au "sanctuaire des hérissons" (taper ça sur google)
pour leurs conseils...même de nuit!
Retour à l'accueil