Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aquarelle, jardin ... ...et autres rêves

la connerie peut me rendre méchante !

Catherine D

Je ne veux dans mon blog partager que de jolies choses

Et jusqu'à présent, j'y suis parvenue, non ?


Ce matin j'ai reçu d'anciens amis une blague à connotation anti-arabe

sous le titre de "discrimination positive" nauséabonde...

On pense ce qu'on veut, mais il y a des limites à la connerie !

 

Alors, à cette immondice, je veux substituer l'image, pleine de soleil

des enfants de Tunisie qui sautent en riant dans les bassins ou dans la mer

depuis des hauteurs pas possibles, sans s'écraser au sol "comme des grosses merdes"..

et je veux vous montrer une photo jaunie,

celle d'une famille qui a considéré mon père comme l'un des siens.

 

Le père de famille, au centre, Soudanais sédentarisé a protégé et sauvé mon Papa.

Mon père de son côté a fait ce qu'il pouvait pour les aider,

c'était ailleurs il y a longtemps...famille-Rmiani-Mohamed-1951-1.JPG

Merci Monsieur Rmiani-photo prise vers 1950 ?

Commentaires

Christel 11/06/2012 19:14

Nous n'avons pas encore assez communiqué sur ce qui s'est passé pendant la guerre, Malheureusement la même chose pourrait se reproduire avec des gens envieux, jaloux et portant la haine en eux.

amm 10/08/2011 15:22


Un diaporama m'est parvenu, de la même veine que la blague de ton "ami"
j'ai répondu aussi violemment que toi
Ah, Méditerrannée,quand tu nous tiens.
Bises


Catherine D 13/08/2011 12:06



Méditerranée, je ne sais pas, humanité oui, certainement. On sent des relents nauséabonds qui ne tiennent pas aux odeurs...Bises Anne Marie



Claire Felloni 29/07/2011 21:33


Les anciens amis ont évolué dans un sens et toi dans l'autre, c'est toujours un peu angoissant de reprendre contact avec des personnes qu'on a connu dans une époque de jeunesse où on est très
insouciant et souvent on réalise qu'on était peu exigeant sur la qualité de ses relations...C'est précieux de conserver de telles photos! Cette photo et cette histoire t'ont surement influencée
pour toute ta vie!


les cafards 28/07/2011 19:43


il y a effectivement des limites ! Bizzz des cafards


Les étellois 28/07/2011 17:35


Tu as eu raison de réagir. Les "blagues" ne sont pas toujours innocentes.
Bises,
Mo


véronique 26/07/2011 21:04


Belle réplique.
L'ignorance est le plus grand des mépris, grosses bises, véronique


le banc moussu 26/07/2011 09:14


En effet tout un chacun se sent le droit actuellement de déverser n'importe quoi en toute impunité et il me semble aussi qu'il est temps de réagir et de ne plus l'accepter. La haine de l'autre
commence par un mot et puis......
Christian


Labaronne 24/07/2011 21:59


c'était probalement à une époque révolue où tout le monde vivait en bonne intelligence, sans différence de classe de religions ou autre - mon mari et trois générations avant lui a connu ça en
algérie où chrétiens, juifs musulmans partageaient tout. mais quand on ne veut pas comprendre, on déverse des choses bonnes à mettre à la fosse.


gabym 24/07/2011 18:31


Tout à fait d'accord avec toi; toutes les idées sont respectables mais n'ont rien à faire sur des blogs comme les notres.
Amicalement.


Claire chaudon 24/07/2011 10:51


Catherine merci ! je suis de tout coeur avec toi !


Laurence B 24/07/2011 00:29


Soit mille fois remercié, Monsieur Rmiani, toi, ta famille et tous tes descendants.
Ma soeur qui vit en France me dit être scandalisée par cette nouvelle vague de blagues racistes qui circulent sur le web.
Ils ont réussi à blesser quelqu'un. Je compatis de tout mon coeur avec toi.
Alors je t'apporte de la glycine pour auréoler ton âme et une tisane de marjolaine pour soigner ton coeur. Et si j'étais l'Ange, j'enlèverai toutes ces épines qu'un malheureux y a plantées.
Nous sommes les piliers de l'humanité, continuons notre chemin d'amour.
Seuls les êtres pleins de rancoeur et de frustration peuvent tomber dans la déshumanité.
Alors que le parfum des roses qui s'exhalent le soir redonnent la paix à ton âme. Merci pour le courage de ton témoignage.


françoise Guyon 23/07/2011 17:33


Catherine, tu réagis avec vivacité pour des gens qui n'en valent pas la peine! mais cela nous permet de partager avec toi un pan émouvant de ton histoire familial, et ça c'est enrichissant !


Blaireau 23/07/2011 17:24


La connerie au grand sens du mot me fait quotidiennement sortir de mes gonds.


Laurence 23/07/2011 17:16


Ayant un peu plus de temps grâce aux vacances (pourquoi les journées n'ont que 24 h ???), je viens pour la première fois faire un petit tour sur ton blog . Et je suis agréablement surprise par le
ton employé dans tes articles, par tes magnifiques aquarelles et par tes photos de fleurs et de ton jardin !
C'est sûr, je repasserai ici souvent !
Passe un bon week-end et à bientôt,
Laurence
PS : J'aime beaucoup la photo jaunie d'un autre temps qui est une excellente réponse à la connerie !!!


amaryves 23/07/2011 16:49


J'espère que tu persistes dans l'idée que ce sont "d'anciens amis"...il y a eu, à une époque, une solidarité et une générosité entre les peuples que notre société tend à
oublier depuis trop de temps.


brigitte 23/07/2011 16:32


je ne sais ce que tu as reçu comme "blague" mais la photo jaunie est très belle et je dis comme toi "MERCI" en l'honneur de ton papa qui a réussi à faire une si gentille fille !!!


Catherine 23/07/2011 14:29


Tout à fait d'accord avec toi, Catherine sauf sur le mot connerie car ceux qui pratiquent ses abominations le font sciemment et se croient "supérieurs". Cela dépasse le con ordinaire et c'est
beaucoup plus inquiètant et grave !!!
A bannir des relations saines effectuvement !!!
Difficile d'être toujours zen...Bisous
Catherine


Jean-Christophe Pucek 23/07/2011 12:18


Oui, il y a des limites, et je comprends parfaitement votre réaction, autant que je l'approuve. Votre histoire personnelle montre à ceux qui s'en font les hérauts nauséabonds que "discrimination"
et "abomination" riment parfaitement ensemble, et que celui que l'on se croit autorisé à mépriser aujourd'hui sera peut-être celui qui nous sauvera demain.