Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aquarelle, jardin ... ...et autres rêves

le soupir du maure, el sospiro del moro

Catherine D

 

Lorsque Boabdil, dernier roi de Grenade, fut obligé d'abandonner le royaume de ses pères, il s'arrêta au sommet du mont Padul. De ce lieu élevé on découvrait la mer où l'infortuné monarque allait s'embarquer pour l'Afrique ; on apercevait aussi Grenade,

la Véga et le Xénil, au bord duquel s'élevaient les tentes de Ferdinand et d'Isabelle.

A la vue de ce beau pays et des cyprès qui marquaient encore çà et là les tombeaux des musulmans, Boabdil se prit à verser des larmes. La sultane Aïxa, sa mère,

qui l'accompagnait dans son exil avec les grands qui composaient jadis sa cour, lui dit :

" Pleure maintenant comme une femme un royaume que tu n'as pas su défendre comme un homme ! " Ils descendirent de la montagne, et Grenade disparut à leurs yeux pour toujours. 

 

Chateaubriant (1811)

1492
Isabelle la catholique mettait un terme à trois siècles
d'une civilisation arabo-andalouse qui a laissé sa trace

en architecture, en musique..

.

pour en savoir plus:

ICI

 

 

IMG_5021-copie-1.JPG

 

 même sous la pluie, l'Alhambra de Grenade est une merveille d'architecture,

de jardins, de beauté, qui témoigne d'une civilisation particulièrement raffinée

 

IMG_4992.JPG

 

IMG_5090.JPG

 

IMG_5044.JPG

 

IMG_5124.JPG

 

et Louis Aragon inspiré par Grenade a écrit un fleuve de poésie pour Elsa Triolet (425 pages quand même)

 

extraits: le fou d'Elsa

 

O froide et brûlante à la fois pécheresse au corps de corail

Ville des Juifs aux mille et trente tours dans tes rouges murailles

Genoux talés percé d'aiguilles sourd de neige et l'âme en sang

Je te découvre et tes jardins d'amandiers à l'ombre du Croissant

(....)

Séduit par l'attrait de l'enfer à retrouver l'Andalousie

Je suis envahi tout à coup par un parfum d'apostasie

Grenade à chair de violette et de jasmin dont le vent mène

A moi comme de bains publics une anonyme odeur humaine

(....)

Déjà je vois la gorge à l'air rouler dans d'autres bras la ville

Et de sa chair il adviendra comme de Cordoue et de Séville

Où les paroles du Coran se barrent de mots en latin

Et chaque rue ivre et sanglante est devenue une putain

Que baisent des soldats heureux proférant des jurons

 

Pour qui toute nuit désormais aura le parfum de l'orange

Ils promèneront avec eux un carnaval de dieux géants

Et le suaire et la cagoule et le feu pour les mécréants

Ils installeront leur chenil au seuil des palais almohades

Et mettront leur linge à sécher sur le visage de Grenade.

(....)

  grenade

 

et l'envie d'y retourner un jour...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Pas à Pas 25/10/2012 10:16

Il y a déjà quelques années, en 2007, nous l'avons visité en plein été. Un 1er essai fut trop tardif pour avoir une entrée et le lendemain, nous sommes revenus à 6 heures de matin.
Beaucoup de patience, mais la visite fut un arrêt sur le temps. C'est merveilleux et nous avons profité jusqu'à la fermeture.
La prochaine fois, nous irons le soir à un concert pour découvrir cette autre ambiance...

"Pas à Pas"

eleonor 14/05/2012 21:18

que de souvenirs dans cette petite phrase pleure comme une femme...merci !

Catherine 03/05/2012 10:21

Catherine
Tu as ravivé des souvenirs....C'était il y a longtemps mais c'est toujours magnifique !!!
Comme quoi les styles d'architecture ou de vie peuvent se cotoyer....La différence peut être une richesse ...Dans cette période troublée on a tendance à l'oublier...
Bonne journée à toi Bises
Catherine

Catherine D 03/05/2012 11:16



à l'époque c'était très troublé aussi !!! mais le quotidien y était différent, on vit avec du quotidien, l'Histoire c'est autre chose ... le recul du temps fait voir les choses autrement !
bises, il fait beau



Elizabeth 01/05/2012 12:03

Voyage dans l'histoire...un très bel article d'une région que je ne connais pas, merci Catherine !

Duo Jardin 30/04/2012 19:23

Une invitation au voyage mais aussi une incitation à méditer sur la mixité culturelle dans ce qu'elle peut produire de beau.

Catherine D 01/05/2012 10:18



On oublie qu'une partie de notre civilisation vient de là... bon 1er mai !


 



Thib 30/04/2012 15:31

Ben si ! C'est nul, hein !!!!

Thib 30/04/2012 12:38

Chaque fois que je vais à Grenade pour le boulot (2 ou 3 fois par an !), je me dis qu'il faut que je prenne une journée de "rab" pour visiter l'Alhambra... mais je ne l'ai encore jamais fait ;-(

Catherine D 30/04/2012 12:54



NOOOOOOOOOOOONNNNNNNN !!! pas possible  ????????????



Claudine 30/04/2012 09:21

C'est vrai, on aurait, comme toi, envie d'y retourner, on aurait aussi envie de découvrir.

Catherine D 30/04/2012 11:00



ça s'organise, il vaut mieux réserver à l'avance sur internet son entrée pour visiter notamment le palais... et les billets d'avion aussi sur easy jet pas ches du tout, mais tout ça des mois
avant...
j'y étais déjà allée, à 2 ans, et il parait que j'étais malade à cause de la chaleur de l'été !


belle journée, bises



Renée Boy Faget 29/04/2012 20:26

^J'adore ton reportage, la musique choisie lui va si bien...j'aimerais oui y retourner, mais sans toute cette foule et m'y promener en prenant mon temps pour jouir de toutes ces beautés

Catherine D 29/04/2012 22:31



merci Renée ! pour éviter l& foule, il faudrait y aller en janvier ou février... alors là pas de fleurs, ou aux aurores, ou être président de la république !!! être à l'hôtel juste à côté
pour prendre tout le temps qu'il faut



françoise 29/04/2012 16:33

quand on voit ces belles images, on à envie de partir mais pas forcément de revenir, mais ailleurs l'herbe est toujours plus verte!

Catherine D 29/04/2012 22:32



mais là, ce n'est aps de l'herbe mais de l'histoire, un art si délicat... je n'y vivrais pas, mais quelques heures ont un goût de revenez-y !



Moret 29/04/2012 13:15

Voilà un article bien intéressant et ton aquarelle de la fin un peu trop petite pour l'apprécier. Bon dimanche et bonne fête. bises, véronique

Catherine D 29/04/2012 14:47



Elle était jolie, je ne l'ai plus depuis des années, on st'attache! en tout cas, moi oui...
parfois les images se perdent, mais je suis contente de revoir ce que j'aimais bien!
Bon dimanche à toi



claire 29/04/2012 09:36

Confrontation des regards et des sensibilités...;o)

kasimir, dit pinson déplumé 29/04/2012 09:26

te voici partie en voyage ?
On te suis !

Lapoelequirit 29/04/2012 09:02

ta page est...reposante, propice à la rêverie
Merci

Catherine D 30/04/2012 11:01



merci ! bonne journée rêveuse alors...