Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

...et autres rêves

les cartes de voeux

Sans-titre-13

Il y a "un certain temps", les premiers jours de Janvier, on n'y coupait pas. Il fallait écrire aux Grand-'père-Grand'mère, Mémé, Tontons-Tatas, Marraines-Parrains... et quelques autres combien on les aimait, combien on leur souhaitait une bonne santé et des années de bonheur et de richesse. Ce qui  n'a rien empêché bien sûr, mais j'adorais envoyer des traîneaux couverts de givre , des rennes, des couronnes de gui, et recevoir des petits mots, des recommandations de bon travail à l'école.

Il fallait trouver un texte original, on imaginait que les Grand-'père-Grand'mère, Mémé, Tontons-Tatas, Marraines-Parrains s'échangeaient les cartes pour comparer !

Quoi qu'il arrive des voeux de bonheur ne font de mal à personne, en toutes circonstances... Il faut juste choisir ses mots. Voili-voilou...

Je ne déteste pas les SMS (quand ils sont gentils...) et je ne suis pas la dernière à envoyer des mails ! Mais j'adore recevoir des cartes. Je les pose sur ma cheminée, elles sont une déco à elles seules.

Comme les courriers des correspondantes anglaises et leur recette de plum-pudding qui n'a de plume que le nom, et les lettres des échangeurs de Seeds of Love.
Cette année j'ai fait faire des cartes double, des roses et des baies... (sans texte)
on peut agrandir en cliquant sur les images

DSCN4736DSCN4737

Elles sont disponibles  au prix de 8 € par paquet de 6, que je peux moduler...port inclus pour la France et pays limitrophes, me contacter ICI en n'oubliant pas de mentionner votre adresse postale.

Facture sur demande, surtout pour les envois en nombre ( je suis artiste libre non assujettie à la TVA)


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'ai moi aussi le souvenir des correspondances avec nos grands-parents dont nous étions séparés par la Méditerranée.
Le plaisir du papier, du geste d'écriture, de l'attente... J'ai aussi le souvenir d'une carte de fête des mères parfumée que nous avions offerte à maman. Je n'oublierai jamais la magie du papier
parfumé...
Voilà tout ce que nous pourrions perdre si nous n'y prêtons pas attention.
Aussi j'ai institué une correspondance avec mes petites filles. Quel joie d'ouvrir une enveloppe à son nom, de lire et relire, de garder trace de l'écriture qui va évoluer dans le temps. D'ailleurs
je crois que le père Noël va leur apporter du papier à lettres !
Je t'embrasse.
Marie-thé
Répondre
L
j'avais rompu avec cette tradition depuis longtemps et puis, même pour une fan d'ordi comme moi, le tout numérique ça laisse un goût de non palpable... en fait sa laisse pas de goût ! Alors je suis
revenue aux cartes de voeux papier. Ecrites au stylo plume... mais ce ne sont plus des paysages enneigé, maintenant j'édite des photos du jardin ou d'Olivier les chats et moi... j'aime le papier
définitivement !
Bonne soirée
Lydie
Répondre
M
Ce sont là de très jolies cartes ! Pour souhaiter la nouvelle année, les cartes de voeux sont de mon côté légion ! J'en imprime d'anciennes, voire en réalise par découpage collage, couleurs ! Et
c'est toujours un plaisir que de les envoyer, tout comme en recevoir, car quoi de + joyeux, que de trouver dans sa boîte aux lettres une carte cachée dans son enveloppe, à découvrir en image et en
lecture ! Bonne soirée ;)
Répondre
K
j'adore ces cartes anciennes enneigées !
et je te prends volontiers une série des tiennes
bises de pinson
Répondre
M
On devient un peu paresseux pour envoyer des cartes, comme bien peu de nos correspondants nous en envoient en retour et se fendent d'un mail de remerciements dans le meilleur des cas...
Répondre
M
Je suis comme toi c'est bien agréable de recevoir des cartes plutôt que des textos écrits à la va vite... bonne soirée, bises, véronique
Répondre
S
Comme je te comprends ! J'en envoie encore, pour le plaisir presque d'acheter ces jolies cartes enneigées.
Bises et bonne soirée
Répondre