- Rien ne va plus ma bonne dame, il fait trop froid la nuit

- Oh lalala, il fait trop chaud, va falloir que j'arrose ce soir

- On est envahis de limaces, des loches grises, des grosses rouges, des tigrées

- Ben moi j'ai ramassé un seau d'escargots, ils sont partis chez le voisin...

 

On n'est jamais contents...

J'en ai quand même  sauvé quelques-uns,

pas de quoi en faire "une cuisine", comme on dit ici, mais assez pour poser !

13-octobre-2013-158.JPG

Les "phasaeolus" originaires d'Amérique du Sud  prennent des tons surpenants et des noms rigolos, comme "Nombril de bonne soeur", "Yin-yang" ou "Saint Sacrement"...
Ici, ce doit être Purple queen et Flambo si je me reporte au catalogue de la Ferme de Sainte Marthe (mes étiquettes se sont effacées), ce sont les 1ers et les derniers de ma récolte la faim des haricots en quelque sorte ! 

"au XVIIIe siècle sur les navires, la gestion des vivres prescrivait la consommation dans l’ordre suivant :
  1. Produits frais et animaux vivants.
  2. Biscuits de mer des salés et fumés.
  3. Jambon et haricots finissaient la cambuse.
La fin des haricots représentait donc la famine.
au XXème siècle les internats servaient des haricots aux élèves en période de vaches maigres, car ils étaient considérés comme un aliment bon marché
ne plus avoir de haricot dans un jeu de société signifiait la fin de la partie"
Retour à l'accueil